Notre collectif « La Marche Pour L'Egalité Parentale » a pour objectif de faire évoluer l’égalité parentale dans l’intérêt des enfants et des familles.

Notre collectif

Fondé fin 2020, Le collectif La Marche pour l’Egalité Parentale a un rôle de veille et d’alerte et se donne pour mission de lutter contre les inégalités parentales, réfléchir sur la nature des problèmes et proposer des solutions pour défendre le droit à l’ enfant, de grandir avec ses deux parents lorsques les conditions sont reunies. Un enfant a le droit de grandir en profitant autant de ses deux parents.
Comme le fonctionnement de la justice familiale impacte la société tout entière, l’amélioration de la société passe inéluctablement par celle de la justice. C’est pourquoi nos efforts portent en priorité sur l’amélioration et le respect des lois dans les tribunaux concernant la justice familiale. 

Notre but est de dénoncer et de rendre publics les inégalités parentales.

Sa fonction est de réfléchir sur la nature des problèmes et de proposer des solutions. A cet effet, différentes actions sont organisées : saisine des élus, propositions concrètes, action, campagnes d’information, manifestations, distribution de tracts, etc….

.

La Marche pour l’Egalité Parentale 2

Du 10 Novembre au 5 Décembre 2022

 
  Suite à la première marche pour l’égalité parentale, de Marseille à Paris soit 800 km dans le froid en novembre 2021 qui a dépassée toutes nos attentes au niveau de sa couverture médiatique importante, une audition à l’Assemblée Nationale et au ministère afin de pouvoir échanger sur les trois revendications de notre collectif :
 
👉 Faire de la résidence alternée un principe de base (sans l’imposer)
👉Faire évoluer la loi pour lutter contre les non-représentations d’enfant
👉La mise en place de mesures contre l’éloignement géographique volontaire
 
Nous voilà repartis pour une seconde marche afin de nous adresser cette fois-ci à l’Europe 🇪🇺.
De Paris à Strasbourg soit 500 km à pied dans le froid de novembre, afin de défendre le droit à l’enfant à voir ses deux parents de manière équitable.

La Marche pour l'Egalité Parentale 1

Du 10 novembre au 17 décembre 2021, une dizaine de parents ont traversé la France à pied de Marseille jusqu’à Paris. Une action pacifiste en faveur de l’égalité parentale pour alerter l’opinion publique, les médias et fédérer le maximum d’acteurs politiques autour de revendications

les petitions importantes

.

Association D.D.P.E

Appel à tous les parents :
Par la présente, j’appelle toute personne, dont les enfants sont, de manière aussi flagrante et « pour rien », privés de leurs droits, de produire de telle lettres et de telles pétitions. Ce, afin que les juges de la CEDH qui se seraient, par tout rejet de dossiers rendus complices d’un même non-respect flagrant des textes qui les engagent pourtant, se mettent en conformité morale avec les principes qu’ils sont censés défendre en déposant leur propre démission de la « Cour Européenne des Droits de l’Homme ».

EN QUÊTE DE JUSTICE

POUR UNE JUSTICE RESPONSABLE Non application des lois de la République dans les tribunaux, ignorance et mépris des victimes, toute-puissance des magistrats qui n’ont de comptes à rendre à personne, multiplication des procédures, sont autant de preuves d’une institution judiciaire qui remplit de moins en moins sa mission, ce qui explique la défiance des Français à son égard. A quoi sert de faire des lois si elles ne sont pas appliquées dans les tribunaux ? Ça ne peut pas continuer ! Nous avons notre mot à dire sur une justice rendue en notre nom, d’autant que la justice est un service public, entièrement financé par l’argent public. Quand les juges n’appliquent pas la loi ou changent la loi en fonction de leur idéologie, la démocratie est en grand danger. La justice, ce n’est ni la loi du plus fort, ni la loi du juge. Pourtant, rien ne nous protège de tels abus.

Notre collectif

Le 10 Novembre 2022, une dizaine de parents de notre collectif marcheront pendant 25 jours dans le froid, pour parcourir une distance de 500 km. De Paris à Strasbourg. la marche pour l’égalité parentale 2 a pour but de défendre le bien-être des enfants de France. La France ne respecte pas les recommandations de l’Europe et ne prend pas en compte les préconisations des études scientifiques, les plus récentes et documentées. Nos 3 principales revendications sont :
▸ Faire de la résidence alterné un principe de base (sans l’imposer)
▸ Faire évoluer la loi pour lutter contre les non-représentations d’enfant
▸ La mise en place de mesures contre l’éloignement géographique volontaire